Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2006

La vie en pec-citrons :)

Je rentre tout juste de Suisse !... et la dépendance au blog me reprend aussi sec :))... Je suis donc arrivé lundi en fin d'après-midi à Bâle après environ sept heures de route. Comme à notre habitude nous sommes rentrés tout de suite dans le vif du sujet avec guillaume Daeppen et j'ai déballé illico mes travaux. La sélection a commencée et nous avons procédé par familles de formats. Au total sept grands ( 150x150cm environ ), dix moyens ( 110x75cm ) et une installation de " fragments " furent accrochés. La galerie étant par définition un lieu optimisé pour avoir une vision claire des travaux j'ai ressenti de façon assez euphorique, je dois l'avouer, la " redécouverte " de mon travail. Guillaume semblait s'en amuser ;)... Nous avons passé la moitié de la journée du mardi à préciser les sélections et fignoler l'accrochage. Ensuite pour nous détendre un peu, nous sommes partis en ville, entre autre faire un tour au Kunsthalle de Bâle ( sorte d'équivalent de nos FRAC ). Ma première impression fut très mauvaise, l'expo du rez-de-chaussée étant très médiocre à tous points de vues ( dessins abstraits minimalistes sur papier dont la mise en scène et leur qualités intrinsèques était affligeante pour un tel lieu- en tous cas c'est mon avis ). L'installation gigantesque au second étage m'a plus marquée. Il s'agissait de bandes immenses de tissus qui pendaient du plafond jusqu'au sol. Des escaliers en tôle rouillées venaient contraster le tout et, à l'entrée, une sorte de plate forme en bois et aluminium menait au spectacle. Ce genre de travail étant tellement éloigné du mien que je me suis laissé prendre à l'ambiance du lieu. En sortant un pot réparateur nous a permis ensuite de discuter de ma propre exposition avec Daeppen et de l'avenir, notamment des prochaines foires de Berlin et Zurich qui auront lieu à l'automne. Le lendemain mercredi ce fut le grand jour du vernissage. Guillaume m'a emmené le matin voir la fondation Beyeler, que je ne connaissais pas encore. Il s'agit du fond d'un collectionneur privé qui fut marchand en son temps entre autre de Picasso et matisse. Du " lourd ", sans trop de surprises à l'arrivée, pour résumer je dirais qu'il s'agit d'un lieu touristique grand public. Retour par une longue promenade champêtre et puis enfin à 18 heures le vernissage à eu lieu. C'est un drôle de moment qu'un vernissage. Mes peintures allaient commencer à vivre leur propre vie... N'étant pas Bâlois ( les bâlois se déplacent en masse pour les bâlois et par tradition très peu pour les étrangers aux vernissages - ils préfèrent passer tranquillement après incognito apparemment ! j'y suis habitué depuis trois ans que je viens ;)... ) le nombre de visiteurs ne fut pas faramineux mais ce fut tout de même l'occasion pour moi de revoir plusieurs amis dont des artistes de la galerie et d'amorcer le début de cette expo par trois ventes... ouaiiiih !!! alors tout bien pesé le résultat est plutôt encourageant :)...

http://www.gallery-daeppen.com/ - exposition Pec-citrons du 26 avril au 20 mai 2006.

medium_recappeccitrons.jpg

18:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.