Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2006

Tempo perso

Il y a quelques années quelqu'un m'avait dit que ce qu'un artiste devait trouver à dompter, d'abord et avant tout, c'était son " rythme de travail personnel ". Cela semble tomber sous le signe du bon sens mais c'est plus difficile à mettre en pratique qu'on ne le croit. Cette phrase m'a trotté dans la tête depuis lors et j'avoue avoir mis plusieurs années à commencer à mettre en pratique ce conseil. Éducation, enfance, habitudes prises... plusieurs de ces paramètres freudiens "classiques" ont fait que pendant longtemps c'est principalement un côté besogneux qui ma piqué aux fesses et qui a été paradoxalement un moteur pour moi. Depuis trois ans j'ai appris un peu mieux à me faire plaisir ( mine de rien une petite révolution ! ) et surtout finalement à " travailler " pour moi... Il m'arrive parfois de peindre toute une journée et de patiner dans la semoule avant de produire quelque chose d'intéressant juste avant de partir... A d'autres moments je vais devoir me forcer pour aller plus loin ( je suis un fainéant qui bosse )... De temps en temps aussi pendant une semaine rien ne sort ( je détruit tout ) et puis un beau matin j'arrive à l'atelier et tout roule comme sur des roulettes sans raison apparente... J'apprend peu à peu à venir travailler parfois quelques heures sachant que je serai bien plus productif et efficace qu'en m'imposant des horaires fixes... Voilà en gros avec quoi je dois composer pour m'auto-gérer. Il s'agit d'une horlogerie interne fluctuante que je dois remettre à l'heure régulièrement... mine de rien c'est aussi du boulot !... ;))))

medium_playmobil.jpg

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

le travail, nom qui a pour origine un instrument de torture
il faut trouver autre chose pour la création, travail qui part du profond de soi et que l'on doit sortir pour "s'exister" et plaisir, mais tout cela nécessite quand même une organisation rigoureuse, autrement, il n'y a rien, bravo si tu as fini par trouver ton horloge interne, je suis, en ce moment, feuilletons et canapé, mais l'énergie va revenir et je vais retrouver le chemin de mon atelier avec bonheur

Écrit par : solange rabatel | 19/08/2006

Les commentaires sont fermés.