Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2006

nombril

Depuis hier je me fais une cure de trait noir. Plus de couleur pour le moment. J'ai besoin de dessiner. Des magazines jonchent le sol de l'atelier, je les feuillette et y pique de-ci, de-là une photo que je prends comme modèle. C'est amusant d'ailleurs car je remarque que mes choix me ramènent à un moment ou un autre à mes propres préoccupations... finalement toutes ces images tirées de journaux divers et mélangées à d'autres traits improvisés aboutissent à un dessin dont le thème ressemble au bout du compte à mon propre journal intime... parfois je me désespère d'être si nombriliste ;))...

medium_dessintrait.jpg

09:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Tout notre travail nous ramène à nos propres préocupations, nous sommmes tous nombrilistes, après tout, qui est le plus important pour nous ? Nous ! Et c'est à travers nous, que nous pouvons nous ouvrir aux autres, et que nos préocupations, à travers notre travail nous ramène aux autres
La boucle est bouclée, surtout pour ceux, comme toi, qui cherchent

Écrit par : solange rabatel | 31/08/2006

Tu ne m'avais pas dit que tu t'étais fait arrêter au volant avec ton portable !!!!!!

Écrit par : sandrine | 31/08/2006

Elle prend des trucs trop forts Solange !
je blaaaague !
j'aime bien ses reflexions introspectives (pfiuuuu j'suis crevé moi!).

;-)

Écrit par : PIL451 | 31/08/2006

... Et puis regarde nous aussi nos chemins nous ramènent à toi!

Écrit par : garance | 01/09/2006

Les commentaires sont fermés.