Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2006

agité du bocal

Hier après-midi pendant que mon atelier se réchauffait au rythme du bruit plaintif de mon radiateur antédiluvien, je me suis abandonné à une cogitation proche de celle de l'amibe... deux heures à tourner en rond ou à fixer mes feuilles étalées au sol. Je me suis volontairement perdu dans les méandres de mes dessins hachés menus et distribués sur la bâche comme les victimes d'un tableau de chasse. Vous vous souvenez des casse-têtes glissés entre deux histoire de Pif ?...mais siii... ces spaghettis emmêlées parmi lesquels il fallait dénicher le bon chemin, souvenez-vous. Lorsqu'on trouvait la bonne piste ( parfois en trichant et en partant de la fin... qui ne l'a pas fait huum ?...) , quelle joie d'arriver au château, à l'oasis ou bien au buffet de victuailles ...bref, j'étais hier un peu perdu dans la pelote de laine que constituaient mes différentes expériences graphiques. Je parcourais des yeux indéfiniment mes dessins et mes taches de couleurs lorsque...enfin ... au bout de deux heures je me suis remis au travail...tranquillement, naturellement... un bout de pastels traînait dans les parages et la machinerie s'est remise en action avec délectation ( avec soulagement aussi... j'y arrive encore ! me suis-je dis ) .. comme quoi pour se retrouver suffisamment en "phase" et enfin peindre, il faut parfois passer des heures à s'y autoriser... quelle histoire !...

medium_fakir.jpg

12:50 Publié dans atelier | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ouf, je suis soulagée aussi... Mais c'est vrai que au vu du rythme de la video du peintre-cancre, il est bon qu'il s'arrête un peu ! (-:

Écrit par : cathy | 07/11/2006

C'est vrai qu'il est dynamique le peintre cancre...c'est un radiateur electrique...surement un faux contact !

Écrit par : PIL451 | 08/11/2006

Les commentaires sont fermés.