Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2007

1er salon du dessin d'art contemporain

Je suis rentré hier de Paris où j'ai assisté au vernissage privé du premier salon du dessin d'art contemporain. Instructif et enthousiasmant, voila les mots qui me viennent à l'esprit pour résumer mon sentiment à chaud. 6 étages ( oui vous avez bien lu 6 ! ) dans cet immeuble pour découvrir un panel de dessins variés. Ce qui m'a marqué le plus fut cette grande diversité de galeries et d'oeuvres. On pouvait observer un Beuys ou un Miro comme le dessin à deux pas de là d'un tout jeune artiste encore inconnu, ça c'était très rafraîchissant ! Je n'avais pas ressenti ce bouillonnement depuis longtemps sur une exposition française. Les Allemands eux font ça beaucoup plus souvent ( il n'y a qu'à regarder le journal de la culture d'arte-info pour constater la diversité et l'audace bien plus grande outre-rhin en matière d'exposition ) Bon, c'est vrai que j'ai un peu enragé de ne pas y être encore. Franchement, mon travail vaut largement d'être accroché sur les murs d'un tel salon ( je sais vous allez vous dire que la modestie ne l'étouffe pas celui-là, mais bon, que voulez-vous après 11 ans de peinture je commence quand même à savoir un peu ou j'en suis et là pour le coup je suis sûr de ce que j'avance - tant pis pour les offusqués)... il faut être encore un peu patient certainement. Tout cela me confirme simplement aussi qu'il faut que je pousse mon originalité encore plus loin pour me démarquer vraiment... travail, travail, travail... y'a que ça de certain... et on verra...

medium_001glineur1ersalondessin.jpg
medium_002glineur1ersalondessin.jpg

1er Salon du dessin contemporain (de 1950 à nos jours)
22 au 26 mars 2007
60bis avenue d’Iéna Paris XVIe.
Pour la première fois, une quarantaine de galeries françaises et étrangères vont investir un immeuble de six étages, sur 2000 m2 - pour un salon entièrement dédié au dessin contemporain.

13:10 Publié dans vadrouille | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Un seul regret, ne pas pouvoir assister a cette expo !!! Merci :)

Écrit par : catsev | 23/03/2007

C'est quoi le dessin ? le debut d'une authentique demarche ou bien un moyen de subsistance glamour ?

Il faut , a mon avis, voir plus loin que le marche propose (desolee pas d'accent car je suis momentnt en qwerty;)

Une exposition hype en soi n'est pas un but
et
le travail pour le travail n'est pas un but non plus

Je pense que les mots (principalement les groupes de mots connus sous le nom de 'phrases') deserve l'experimentation picturale lorsqu'ils sont rendus public
s'auto-flageller n'a jamais attire le galeriste, ni le collectionneur, ni l'amateur, ni le critique.
On n'entre pas dans l'histoire de l'art en qualite de staaakanovistes - cela se saurait.

parfois se mentir a soi meme peut-etre necessaire.
-mais pas tout le tps-.
cela fait partie des realites de l'artiste ; s'avoir ne pas partager son impatience....

Écrit par : sf | 25/03/2007

>sf...

>C'est quoi le dessin ? le debut d'une authentique demarche >ou bien un moyen de subsistance glamour ?

Pour moi il s'agit d'une authentique démarche.
Depuis toujours le dessin m'est essentiel.

>Il faut , a mon avis, voir plus loin que le marche propose (desolee pas d'accent car je suis momentnt en qwerty;)

D'accord, le "suivre artistiquement" pour un artiste serait un non sens mais l'ignorer comme point d'information c'est aussi se priver d'un vis à vis avec les autres.
A la fin, on dois tracer sa propre route, c'est sûr.


>Une exposition hype en soi n'est pas un but et

ce salon n'était pas hype. Il s'y trouve aussi bien de grandes comme de petites galeries.

> le travail pour le travail n'est pas un but non plus

Même les génies ne sont rien sans le travail.
Le talent sans le travail c'est peau de balle :))...
alors n'étant pas un génie, je bosse pour prendre de l'avance !... ;)



> Je pense que les mots (principalement les groupes
>de mots connus sous le nom de 'phrases') deserve
>l'experimentation picturale lorsqu'ils sont rendus public

ça dépend. peut-être considérez vous que je m'exprime mal... en même temps je fait un blog aussi pour mettre justement des mots sur mon parcours pictural... point d'achoppement entre nous ?...

> s'auto-flageller n'a jamais attire le galeriste, ni le >collectionneur, ni l'amateur, ni le critique.
>On n'entre pas dans l'histoire de l'art en qualite de >staaakanovistes - cela se saurait.
>parfois se mentir a soi meme peut-etre necessaire.
>-mais pas tout le tps-.
>cela fait partie des realites de l'artiste ; s'avoir ne pas partager son impatience....

C'est vrai que ces derniers temps j'ai eu tendance à gémir un peu sur ce blog. Vous avez raison sur ce point. Vas falloir que je me reprenne. Promis. D'autant plus qu'au fond de moi je me trouve finalement plutôt formidable... je plaisante bien sûr ;)))...

Écrit par : pixelités | 25/03/2007

ok. je suis un Troll lambda nihiliste mais...ma virulence est proportionelle à l'intérêt que je porte à votre travail...et à votre démarche.


C'est vrai que c'est un challenge de vouloir vivre de son art - je crois juste qu'il ne faut pas oublier la notion de plaisir dans ce "travail".
super important.

Écrit par : sf | 27/03/2007

>sf... pas de méprise , j'ai trouvé votre commentaire intéressant. Vous n'avez rien d'un Troll :))... (les Trolls je les efface de mes commentaires )
Je ne suis pas d'accord avec tout ce que vous disiez mais il y avait aussi des choses piquantes et justes dans vos propos.
En plus vous prenez du temps pour discuter de mon travail... alors... pour conclure, je vous tire mon chapeau plein de taches de peintures et je reprend l'épée...en gardeeeeee ;))))

Écrit par : pixelités | 28/03/2007

Les commentaires sont fermés.