Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2008

sur les murs de ma grotte

Le ciel est mi-gris, mi-moche. Un crachin tombe doucement et trempe sans en avoir l'air mon manteau. Je monte , comme un mystique allant vers sa grotte, à pied jusqu'à mon atelier ( à 5 minutes de chez moi ). En arrivant il est désert, silence. Ma toile m'attend. La femme à l'arc à d'abord laissé sa place à un bonhomme puis est subrepticement réapparue aujourd'hui... Amusant cette façon qu'à mon inconscient d'imposer des idées fixes malgré plusieurs détours... Comme hier, j'ai commencé par regarder longtemps ma peinture avant d'y toucher. Ce temps "du spectateur" c'est  une sorte de sas de décompression pendant lequel je me laisse glisser peu à peu complètement dans ce que je peins. Abstraction du monde, immersion totale... Ce n'est pas le grand bleu, mais ça s'en approche... allez hop, je remets mes lunettes et je replonge...

18:43 Publié dans atelier | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : art

Commentaires

en lançant l'animation il y a eu une superposition de l'homme et la femme, c'est incroyable et troublant

Écrit par : solange | 28/02/2008

Piscou tu es fou et j'aime ca !

Écrit par : Sblabl' | 29/02/2008

>solange...moi j'ai le même coup en arrivant à l'atelier et en regardant ma toile...c'est te dire...

>Sblabl'...merci :)

Écrit par : pixelites | 29/02/2008

Les commentaires sont fermés.