Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2008

La bombe et glineur

Une détonation au loin ?... Il y a du rififi dans l'air semble t'il..bref, revenons en à nos moutons: Je suis passé par cette phase tragi-comique que je déteste ( aahh mais pourquoi ne suis-je pas sadomasochiste, bon sang de bois ! ). Explication: La toile me regarde avec son petit air. La composition tient à peu prêt la route maiiiiis il manque un tout petit quelque chose... trop rigide d'un côté, trop peu péchu de l'autre... Pourquoi ?..c'est comme une sorte de petite démangeaison qui vous fait vous gratter à un endroit du bras avant de vous provoquer une envie furieuse de vous arracher toute la peau !... Je commence par retoucher un minuscule détail puis, de fil en aiguille, les coups de pinceaux se font plus grands, plus violents.... Non, décidemment cela ne va pas, je dois reprendre la composition. Les éléments manquent de contrastes, de dramaturgie, c'est trop gentillet... La rage s'installe, un déséquilibre à un endroit provoque par effet papillon toute la remise en question de la toile... Il faut engager de nouveaux contrastes... détruire des pans entiers de l'image sur lesquels on a passé des heures, tans pis... C'est là qu'il faut sauter le pas ( se rappeler le post-it collé sur le frigo: "peinture: être capable de tout sacrifier, de tout remettre en question" ). Alors pendant un moment je sens le vide de la falaise sous mes pieds. Je suis sur un fil ténu qui semble prêt à casser à chaque nouveau coup de pinceau. Danger! ...Danger!... Faire abstraction de tout.Je continue et je ne finis pas retomber sur mes pieds presque miraculeusement au bout d'une heure de tachycardie! Dingue.... Tout a changé entre temps mais cela en valait la peine. Du moins est-ce ma sensation actuelle. On verra ce matin en retournant à l'atelier...Finalement cette détonation n'était pas si loin: c'était ma conscience qui faisait un bon. J'ai la pulpe du cerveau qui se décolle mais au moins ma peinture avance!...

peroquetsuite.jpg

Commentaires

Bravo ! C'est toujours aussi fascinant de suivre les avancées de votre travail. J'aime beaucoup ces big toiles et leur énergie. Est-ce la dernière étape ? L'avant dernière ?

Écrit par : caty | 29/06/2008

Les commentaires sont fermés.