Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2008

Portrait aux couleurs coupés

Un soir de juin 1888 après avoir peint un portrait intitulé " le zouave" Vincent Van Gogh écrivit à son frère: "C'est donc une combinaison brutale de tons disparates pas commode à mener -  l'étude que j'en ai fabriquée me paraît très dure et pourtant je voudrais toujours travailler à des portraits vulgaires et même criards comme cela. Cela m'apprend et voilà ce que je demande surtout à mon travail". J'ai repensé à cette phrase tout en bataillant trois jours de suite avec une petite toile. Le portrait que j'ai peint rassemble sur un fond vert acide des roses, des rouges, des bleus, des marrons, des noirs et des ocres dans des aplats et des proportions plus proche d'une mauvaise reproduction d'image d'Épinal que d'une toile de Van gogh !!!... Bref à priori une sacré gageure ! Malgré tout je crois avoir réussi à trouver la bonne combinaison du coffre ( du moins je l'espère - on verra demain matin après avoir déssoulé ! ). Criard et vulgaire dans un ensemble qui se tient en équilibre instable voilà bien une histoire de peinture qui me plait. À ta santé VVG (sic)!...

tetepic.jpg

 

23:12 Publié dans peinture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.