Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2010

où il est question de "petits détails".

detail.jpg

Interpréter une peinture voila qui est amusant. Personnellement j'aime jouer de certains codes établis mais aussi inventer mon propre vocabulaire. Créer des signes cachés qui me sont propres.  Un exemple : le petit oiseau.ptitoiso.jpg J'en mets un de temps à autre dans mes peintures. Il s'agit pour moi de parler tout simplement de sexualité ( et selon l'image dans laquelle ce petit oiseau s'insère elle peut être douce ou opprimée ). Je m'amuse d'ailleurs beaucoup à laisser les spectateurs interpréter à leur façon mes tableaux et ce genre de "petits détails".

Au fil des siècles la peinture a générée énormément de ces images dans l'image, iconiques ou purement illustratives. Le rouge qui peut évoquer la féminité, la perspective comme voie d'accès mathématique à la vérité divine, les nombriles/oeils qui regardent le spectateur, un escargot symbole de résurrection et/ou de la vierge ( les miens évoquent la spirale du temps qui passe ), une mouche messagère du mal…etc…etc… si le détail dans la peinture a pris un sens différent au fil des siècles et des styles il représente toujours un moyen fascinant de parsemer une toile de symboliques cachées. Encore faut il aujourd'hui, comme hier, ne pas tomber dans un trop grand tumulte visuel qui nuirait à la cohérence de l'ensemble du tableau, trouver le bon dosage. Ça c'est le job du peintre/cuisinier.

Image du haut: Francesco del Cossa, l'annonciation (vers 1470) - détrempe sur bois, 137x113cm- J'ai appris grâce à Daniel Arasse qu'à l'époque on croyait que les escargots étaient fertilisés par la rosée du ciel qui tombait le matin, de même que la vierge est fertilisée par la rosée du ciel (sic)...

 

Commentaires

et voila pourquoi ton site fait partie de mes favoris ;) tu démontres à la perfection à qui pourrait encore en douter que la peinture est vraiment "chose mentale" ... toujours simple et percutant ! bravo ! :))

Écrit par : bernard.n | 15/02/2010

Yeaaah!Effectivement j'ai bien repéré un escargot sur ta dernière toile et puis un truc (détail!Hum!) que j'avais pas vu,la tête d'une femme en bas des jardiniers,je crois ...après y'a aussi la couture du croco qu'on aperçoit pas tout de suite...En fait,j'aime bien ce truc là chez toi...la vue d'ensemble...et puis à bien y regarder...

Écrit par : file | 15/02/2010

Ah ha ! je vois que la visite commentée de la semaine dernière a porté ses fruits !! Merci pour ce moment passionnant ! G.

Écrit par : Guillaume | 16/02/2010

Non, la Vierge Marie n'est pas "fertilisée par la rosée du ciel" (quel est l'idiot qui pourrait réellement croire cela...)
Cette rosée du ciel est un symbole (Jg 6,36-40 : la toison de Gédéon, comme le buisson ardent,) de la maternité virginale de Marie ... qui est un mystère !
Il vaut mieux ne pas se laisser prendre à l’illusion de ce qu'on lit : même D.Arasse peut se tromper, il parlait vite, et il n'a pas pu relire son texte, hélas.

Écrit par : abyssus | 20/02/2010

Les commentaires sont fermés.