Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2010

On ne peut peindre que ce qu'on aime

Depuis des mois l'idée d'une toile représentant une "bagarre générale" me trotte dans la tête. De temps à autre par l'intermédiaire d'un croquis le sujet ressurgit comme par magie. Aujourd'hui j'ai commencé  à représenter un homme qui frappait rageusement quelque chose ( ou quelqu'un ) mais impossible d'y arriver. J'ai fini avant la fin d'après-midi par effacer l'expression de ce visage convulsé par la colère, je n'y arrivais pas. Tout en ayant une forte envie plastique de ce thème j'étais incapable de me satisfaire du résultat parce qu'il ne me correspondait pas: Je n'avais tout simplement pas envie de "frapper quelqu'un" ! (Ouf), c'est aussi simple que cela. Les tenants graphiques du sujet me plaisent énormément: rythme des corps en mouvements, expressions par des rictus prononcés, aggloméra d'une foule emmêlée, etc…mais pas la violence. Si je veux arriver à peindre cette "bagarre" il me faudra user d'une stratégie de contournement: quitter le thème du bourre pif et transformer le sujet … footballeurs? empoignades pour un jeu? chorégraphie ?… à moi de trouver un sujet équivalent mais plus en phase avec moi même. On ne peut peindre que ce qu'on aime…

glineurboitemini.jpg
chienmini.jpg
Finalement j'ai commencé un chien... ça marchait mieux ;))...

Commentaires

et j'adore ton chien
nous sommes à Nevers pour la semaine qui vient, je vous appelle à mon retour, promis

Écrit par : solange | 18/04/2010

Je vois que tu t'aimes beaucoup:-)

Écrit par : file | 18/04/2010

Les commentaires sont fermés.